• LBB

La paix.

Aujourd’hui c’est l’anniversaire. Comment on dit déjà ? La journée d’la femme ? La journée des femmes ? La journée des droits des femmes ? Je me suis réveillée ce matin avec une envie d’écrire parce que c’est le jour où jamais non ? J’avais envie de commencer en disant : « Je ne suis plus féministe. » Ouhla mon dieu, j’ai eu peur. Je me suis dit c’est déjà assez dur comme ça pour que tu te mettes toutes tes copines à dos. « Je ne suis plus féministe », ça c’est moi dans 66 ans, parce que oui je sais que je vivrai jusqu’à 104 ans et oui certainement que dans un demi siècle cela ne sera plus nécessaire de l’être. Chaque jour il y a une parole en moi qui veut s’élever et dire ce que je ressens profondément, chaque jour il y a une main invisible qui se place devant mes lèvres et j’étouffe ma langue, mes sanglots et ma rage. Il ne vaut mieux rien dire Marion si tu veux la paix. C’est bien ce que tu veux non ? La paix? L’harmonie ? La bienveillance ? Fais un effort! Tais-toi, tu déranges avec tes besoins, tes envies, tes idées, tes désirs. Avale, ravale, faut pas faire de vagues. Je ne suis pas une rebelle, ou en tous cas si j’en suis une je ne le fais pas exprès. J’ai besoin de respirer alors j’enlève mon masque, je me baigne nue au soleil, je danse aux arrêts de bus et dans la forêt, je joue les divas, je ne fais pas exprès, excusez-moi d’avoir la folie de croire que tout ça n’a rien de subversif. A 20 ans je me battais le poing levé, à 40 j’ai le coeur plein de force, la tête pleine d’idées, le corps plein de désir mais la gorge muette, les mots sourds. Je me rends perplexe. La paix ça coûte cher hein ? La guerre elle est toujours là, elle s’accroche aux tripes, elle se suspend à mes lèvres, elle me rend malade à l’intérieur. Le silence tue à petit feu. Est-ce que quand j’aurai 104 ans je pourrai aller faire mes courses sans être suivi systématiquement par le vigile du magasin pour délit de faciès ? Est-ce que je pourrai porter un foulard coloré dans les cheveux sans me sentir exotisée, comparée à une panthère ou un ananas ? Est-ce que j’aurai encore la nécessité d’expliquer, de justifier de défendre que ma silhouette, mon style de vie ne sont pas étranges où des sujets d’études pour des sociologues, psychologues, neurologues et autres spécialistes en tout genre ? Est-ce que je pourrais respirer comme un simple être vivant ? Avec ma propre forme ? Ma propre voix ? Et qu'on me foute la paix?!

LBB



illustration Anna Machart

Posts récents

Voir tout

©2020 par Lady Billie Bird. Créé avec Wix.com